• Facebook
  • Instagram

Médecine traditionnelle Amazonienne

  Centres chamaniques  Ayahuasca retraite

   AYAHUASCA - PEROU

Ce site à été crée pour permettre à ceux qui le souhaitent d'être orientés sur des centres chamaniques en Amazonie péruvienne. La participation à une retraite chamanique proposée ne relève pas d’un quelconque tourisme chamanique ou de sessions organisées par des personnes qui ne sont pas de véritables chamans, qui ne travailleraient pas dans la tradition du contexte rituel sacré des cultures indigènes amazoniennes, et ne seraient pas habilités à diriger des sessions d'ayahuasca.

 

Ci-dessous plusieurs possibilités vous sont proposées avec des séjours différents avec des guérisseurs shipibo conibo ou Aguaruna . Les tarifs des centres sont différents en fonctions de leurs prestations, nombre de sessions d'ayahuasca, de chamans, soins annexes, personnel du centre, facilitateurs, commodités, habitations (Tambo), durée de votre séjour.

Pourquoi prendre l'ayahuasca en Amazonie Péruvienne plus précisément ? 

-
00:00 / 00:00
1/11
74359689_1140994226089298_10591833666302

Un centre chamanique à 14kms d'Iquitos au cœur de la forêt Amazonienne vous accueillant avec toutes les commodités nécessaires afin de vous garantir la meilleure des connexions. Les chamans officient pour le centre administré par des occidentaux présents sur place, ce qui assure au centre une certaine éthique.  

Séminaire de 5 jours à 21 jours avec 4 séssions d'ayahuasca par semaine.  

 Les chamans sont des Shipibos-conibos, des curanderos de haut niveau. 

logo-Coshikox
centre selva madre

 

Le centre de retraite se trouve à Padre cocha à trente minutes de bateau de la ville de Iquitos dans une région préservée de l’Amazonie péruvienne en bordure du Rio Nanay. Son emplacement permets de participer à un séminaire et des sessions d'ayahuasca loin des énergies urbaines. les Tambos (habitats de retraite) sont  individuels près de la Maloca afin de vous garantir un environnement confortable et propice au bon déroulement de votre retraite chamanique.

Le centre Selva Madre propose 4 sessions d'ayahuasca pour un séminaire de 10 jours.

Idéal pour une première retraite d'ayahuasca, un séminaire de courte durée. Le nombre maximum de participants est de dix personnes. Deux chamans et un facilitateur sont présents lors des sessions d'ayahuasca. Les habitations sont individuelles avec tout le confort nécessaire.

6a10287b-c137-4a93-83ea-dc8b7724664a.jpg
centre caya shobo
Capture.JPG

Le Centre Takiwasi est une communauté thérapeutique reconnue par le Ministère de la Santé du Pérou. Leur protocole thérapeutique de classe mondiale, à faible coût et efficace, leur permet de traiter les problèmes de toxicomanie et de santé mentale avec d'excellents résultats. L'équipe multidisciplinaire est composée de psychologues, de médecins et de guérisseurs et garantit une approche holistique de l'être humain. En plus du traitement résidentiel pour les toxicomanes, il y a des espaces (Retraites-Diètes et Séminaires) ouverts à ceux qui cherchent à guérir des blessures émotionnelles/psychologiques/spirituelles et qui veulent s'engager dans un cheminement de développement personnel.

t%C3%A9l%C3%A9chargement%20(1)_edited.jp

Pourquoi prendre l'ayahuasca en Amazonie Péruvienne plus précisément 

Cette médecine ancestrale holistique est fortement recommandée dans son pays d'origine au cœur de la forêt Amazonienne loin des énergies occidentales, dans un cadre exceptionnel propice à des résultats emprunts de grands changements intérieurs.

Pour se comprendre et comprendre le système dans lequel on évolue depuis sa naissance il faut s'en extraire tout simplement, car c'est grâce à la connaissance de ces cultures lointaines que nous retrouvons les nôtres, anciennes, sous un bloc massif de centaines d'années de domination, d'exploitation et de pouvoir où la conscience collective est entrain d'oublier ce qu'elle a déjà oublié.

Les chamans expérimentés qui travaillent avec l'ayahuasca vivent en Amazonie Péruvienne. Ils ramassent les plantes nécessaires et préparent eux même le breuvage ancestral qui s'effectue par un rituel bien précis. Les plantes que l'on peut dièter en fonction des traumas, addictions ou autre sont cueillies en Amazonie et la plupart ne se trouvent pas en Europe.

Sachez que lors des cérémonies effectuées en Europe l'ayahuasca servit est très loin d'être aussi purgative que celle que l'on vous propose quand vous êtes dans une maloca en Amazonie, vous avez en complément une diète de plante maîtresse en correspondance avec vos besoins.

Historique succinct sur l'origine des séminaires chamaniques au Pérou

Pourquoi choisir un centre chamanique pour une retraite ?

A titre d’information il est bien de savoir qu’au Pérou très peu de Péruviens prennent de l’ayahuasca, que dans la plus pure des traditions de la médecine traditionnelle Amazonienne, le chaman lui seul prends l'ayahuasca lors d'une cérémonie.

Les centres chamaniques sont nés plus précisément dans la ville de Tarapoto dans les 90 années (1992)suite au fondement du premier centre Takiwasi, dont le créateur n’est autre que le Dr Jacques Mabit, un homme éclairé qui consacre sa vie à mêler médecine conventionnelle avec la médecine traditionnelle.

Suite à une demande massive des occidentaux voulant appréhender « l’expérience interdite », même le charpentier du coin construit sa Maloca et propose des cérémonies d'ayahuasca (pour faire court).

Sans connaissance particulière du milieu chamanique cela est hasardeux de confier son intégrité physique et spirituelle au premier venu.

la plupart des dérives commencent par ce genre d’initiative qui sont de l’ordre de la profanation du contexte rituel et ancestral de cette médecine. Vu le succès enclin, les centres ont poussés comme des "champignons" noyant dans la masse les chamans qui le sont par vocation ou transmission ancestrale.

Cela s'est étendu dans une bonne partie du Pérou et bon nombre de ''curanderos'' à présent pratiquent cette médecine principalement dans un but lucratif sans plus se soucier vraiment de l'aspect sacré, curatif, spirituel de la démarche du "GRINGO".

 

Fort heureusement comme il subsiste en toute chose un équilibre, il y a aussi des chamans ''guérisseurs'' qui œuvrent dans le plus grand respect de la médecine traditionnelle Amazonienne. Sachant qu'il convient de concevoir que les chamans ''modernes'' sont comme vous et moi, ont une famille (souvent nombreuse) et ils vivent de leur travail en Maloca et des soins annexes liés à leur fonction.

Le Pérou est un des pays le plus pauvre d’Amérique latine et une partie veut sa part du gâteau au détriment de certains d’entre nous.

Il est judicieux pour une première prise de s'orienter sur un centre administré par des occidentaux, (ou alors être bien conseillé) où des chamans autochtones y officient et de ce fait éviter les dérives de la part de pseudos''chamans'' peu scrupuleux. Une balance est nécessaire afin de conserver un certain équilibre entre ces deux cultures complètement opposées et de ce fait vous garantir une certaine éthique morale. Un centre chamanique est ni plus ni moins un endroit adapté pour occidentaux qui viennent des quatre coins de la planète  pour se soigner, se nettoyer énergétiquement afin de rétablir la connexion avec votre essence même.

Un séminaire chamanique à un certain coût et j'en conviens, encore faut-il en soupçonner les perspectives du changement de vie en profondeur que cela va vous apporter. Cela reste un investissement personnel et financier sur du long terme. Il est évident qu'un environnement extérieur adapté avec un minimum de confort soit requis pour un tel nettoyage énergétique.

"caminodelalma.com" existe pour vous garantir la plus saine et la plus authentique des expériences intérieure parce qu’il s’agit bien de cela. Tout est dans l'intention dans laquelle vous allez  entreprendre votre séminaire chamanique. Les précautions d'usages sont à respecter rigoureusement, les facilitateurs, les chamans seront là pour vous aider, vous guider, vous permettre de vous nettoyer énergétiquement. Sachez que la clé de la guérison réside dans l'intention, le calme et la compréhension de soi car personne ne peut le faire à votre place.

Vous l'aurez compris la meilleure des solutions est de prendre son courage à deux mains et d’aller chercher soi même ses réponses. Je vous l'accorde il faut en avoir du courage, ce qui génère automatiquement de la peur, et l'un n'existe pas sans l'autre.

Information / Résevation 

camino.del.alma.perou@gmail.com

Il est temps de rétablir certaines vérités sur l’ayahuasca. Pour en savoir plus  Cliquer ici